Archives de Tag: universités

Valérie Pécresse menace le président de la Sorbonne

Cela ne fait que quelques lignes sur le site de Paris IV-Sorbonne: « Les trois Conseils centraux de l’université de Paris-Sorbonne … condamnent avec la plus grande fermeté les attaques indignes dont le Président Georges Molinié fait l’objet depuis plusieurs jours ».

En dehors de ça l’information passerait presque inaperçue. Seuls le site Médiapart se fait le relais des attaques dont a été victime George Molinié, le président de la Sorbonne ainsi que les blogs des universitaires en colère et des étudiants de la sorbonne mobilisés contre le projet de loi sur les universités.

George Molinié a été menacé par Valérie Pécresse d’être démis de ses fonctions et de placer l’université sous tutelle. Ce qui lui est reproché c’est son engagement contre la réforme des universités et sa gestion de la grève. Les différents centres de la Sorbonne ont été fermés, il n’y a pas eu de retenues sur les salaires des grévistes et les assemblées générales de Paris IV ont voté la non tenue des examens. Inacceptable selon la ministre de l’enseignement supérieur.

Georges Molinié doit donc rouvrir les centres et faire passer les examens. Sinon, Valérie Pécresse nommera à sa place un administrateur qui sera chargé de le faire sous protection policière.


Cette soumission au ministère n’est pas prêt de s’arranger avec la loi LRU sur l’ « autonomie » des universités qui prévoit dans le texte que le ministre de l’enseignement supérieur puisse reprendre les choses en main:

« En cas de difficulté grave dans le fonctionnement des organes statutaires des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel ou de défaut d’exercice de leurs responsabilités, le ministre chargé de l’enseignement supérieur peut prendre, à titre exceptionnel, toutes dispositions imposées par les circonstances. Pour l’exercice de ces pouvoirs, le ministre informe le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche dans les meilleurs délais. Dans ces mêmes cas, le recteur, chancelier des universités, a qualité pour prendre, à titre provisoire, les mesures conservatoires nécessaires après avoir consulté le président ou le directeur de l’établissement. »

Après vote en AG, les cours reprendront lundi à Paris IV-Sorbonne et les examens se tiendront dans la semaine du 22 au 26 juin.

Aurélie Erhel

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Wifi, c’est fini…

Les rats de bibliothèque peuvent se réjouir. Finis les maux de tête après de longues journées passées à fureter dans les bouquins. La Sorbonne supprime le Wifi dans ses bibliothèques. Un moratoire a été prononcé sur les bornes des bibliothèques Sainte-Geneviève (dans le 5ème), Sainte-Barbe (dans le 5ème), la bibliothèque des Langues Orientales (7ème arrondissement) et le Centre de documentation de la faculté de Censier (5ème).

Pour pallier l’absence de Wifi, un accès filaire est proposé. C’est déjà le cas à la bibliothèque Sainte-Geneviève, après un coup d’éclat des personnels qui avaient opposé début 2009 leur droit de retrait.

Dounia, qui a l’habitude de fréquenter  Sainte-Geneviève pour réviser ses cours de médecine, assure ne pas voir de réelle différence. « Je n’ai jamais souffert de maux de tête avant, mais dans le doute je trouve que ce moratoire est une bonne idée ». Quand à savoir si la connexion est aussi bonne qu’avec le Wifi, « il y a toujours tellement d’étudiants connectés que la vitesse est toujours un peu basse, mais le « filaire » n’a pas particulièrement ralenti mes connexions », explique-t-elle.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Journée ordinaire à la Sorbonne…

La rue est encombrée: les camionnettes des forces de l’ordre sont stationnées, professeurs et étudiants sont bloqués à l’entrée, les tracts passent de main en main. Mais à y regarder de plus près, certains tracts, eux, ne sont pas ordinaires. Aujourd’hui, celui qui attire l’attention est d’un genre particulier: signé UMP CAMPUS, il invite les étudiants à «penser par [eux]-mêmes». Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Sciences po évacué

Après sciences po occupé mardi, sciences po évacué aujourd’hui. A 17h, cours ou pas cours, tous les élèves ont dû sortir, tous les locaux de sciences po situés à Paris ont été fermés. Alors que la majorité des facs parisiennes font grève, Sciences po était l’une des seules écoles à Paris à rester ouverte. La décision a été prise par la direction de l’école après un coup de fil des renseignements généraux. La police aurait auparavant reçu un coup de téléphone d’un groupe qui menaçait d’occuper à nouveau les locaux. En cette journée de mouvements sociaux, l’école a préféré prendre des précautions pour éviter un blocage comme cela avait été le cas mardi.  Les portes devront rouvrir demain matin.

Aurélie Erhel

Poster un commentaire

Classé dans Société

Quand la révolte s’affiche…

Le Quartier Latin retrouve des couleurs. Révoltes récentes ou anciennes, bourgeoises ou populaires, jeunes ou conservatrices, toutes ont marqué le paysage du quartier. 2009 et ses nombreuses manifestations ne dérogent pas à la règle: cette année encore, les murs ont été recouverts d’affiches et les slogans ont refleuri… toujours sous le signe de la créativité. Une agitation qui ne nous a pas échappé… Vous retrouverez très bientôt le programme des manifestations au Quartier latin en photos…

Poster un commentaire

Classé dans Culture

Un Festival artistique et étudiant

viewmultimediadocument9

Ils sont étudiants ET artistes. Du 5 au 20 mars, ils seront à l’honneur dans 26 lieux de la capitale pour le Festival «Ici et demain». La 6ème édition du festival artistique étudiant, c’est deux semaines de spectacles, concerts, court-métrages, expositions… En tout: pas moins de 52 événements, tous gratuits, qui sont programmés dans six quartiers de Paris dont le Quartier Latin. Cet année, les 182 jeunes artistes sélectionnés sont parrainés par le chanteur Tété, un mentor de renom.

Poster un commentaire

Classé dans Culture

La raison vendue aux enchères

vente-aux-encheres

« Approchez Mesdames et Messieurs, la vente aux enchères va commencer ». Non, nous ne sommes ni au Grand Palais ni à Drouot mais place de la Sorbonne. Non, on ne vend pas des œuvres d’art ce mardi 24 mars mais des concepts philosophiques. Cette parodie était organisée par une poignée de membres du collectif Sauvons l’Université et professeurs de philosophie de Paris 1, pour protester contre la réforme du statut des enseignants-chercheurs.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Politique