Valérie Pécresse menace le président de la Sorbonne

Cela ne fait que quelques lignes sur le site de Paris IV-Sorbonne: « Les trois Conseils centraux de l’université de Paris-Sorbonne … condamnent avec la plus grande fermeté les attaques indignes dont le Président Georges Molinié fait l’objet depuis plusieurs jours ».

En dehors de ça l’information passerait presque inaperçue. Seuls le site Médiapart se fait le relais des attaques dont a été victime George Molinié, le président de la Sorbonne ainsi que les blogs des universitaires en colère et des étudiants de la sorbonne mobilisés contre le projet de loi sur les universités.

George Molinié a été menacé par Valérie Pécresse d’être démis de ses fonctions et de placer l’université sous tutelle. Ce qui lui est reproché c’est son engagement contre la réforme des universités et sa gestion de la grève. Les différents centres de la Sorbonne ont été fermés, il n’y a pas eu de retenues sur les salaires des grévistes et les assemblées générales de Paris IV ont voté la non tenue des examens. Inacceptable selon la ministre de l’enseignement supérieur.

Georges Molinié doit donc rouvrir les centres et faire passer les examens. Sinon, Valérie Pécresse nommera à sa place un administrateur qui sera chargé de le faire sous protection policière.


Cette soumission au ministère n’est pas prêt de s’arranger avec la loi LRU sur l’ « autonomie » des universités qui prévoit dans le texte que le ministre de l’enseignement supérieur puisse reprendre les choses en main:

« En cas de difficulté grave dans le fonctionnement des organes statutaires des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel ou de défaut d’exercice de leurs responsabilités, le ministre chargé de l’enseignement supérieur peut prendre, à titre exceptionnel, toutes dispositions imposées par les circonstances. Pour l’exercice de ces pouvoirs, le ministre informe le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche dans les meilleurs délais. Dans ces mêmes cas, le recteur, chancelier des universités, a qualité pour prendre, à titre provisoire, les mesures conservatoires nécessaires après avoir consulté le président ou le directeur de l’établissement. »

Après vote en AG, les cours reprendront lundi à Paris IV-Sorbonne et les examens se tiendront dans la semaine du 22 au 26 juin.

Aurélie Erhel

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s