Le Pont des Arts façon Cartier-Bresson

En 1946, Henri Cartier-Bresson photographiait Jean-Paul Sartre sur le Pont des Arts.
Atmosphère nuageuse pour ce portrait du père de l’existentialisme, en conversation avec l’architecte Jean Pouillon sur un Pont des Arts presque vide, exposé à la Maison Européenne de la Photographie à l’occasion du centième anniversaire de la naissance du photographe.

Repère privilégié pour les intellectuels, le Pont des Arts était un lieu de création, de réflexion et de rêverie… Comme le Café Flore, autre repère du philosophe, c’était l’un des symboles de la créativité du Quartier Latin.En 1954, Georges Brassens y faisait référence dans Le Vent:

Si, par hasard
Sur l’pont des Arts
Tu croises le vent, le vent fripon
Prudenc’, prends garde à ton jupon
Si, par hasard
Sur l’pont des Arts
Tu croises le vent, le vent maraud
Prudent, prends garde à ton chapeau

En 1962, Serge Gainsbourg et Philippe Clay évoquaient ce lieu dans L’assassinat de Franz Lehar:

Un jour que je m’en allais par
Le pont des Arts
Dans mes pensées, ma rêverie
Je me surpris
À croiser un
Homme-orchestre

Musicien sur le pont des arts

Musicien sur le pont des arts

L’atmosphère cotonneuse qui entourait le portrait de Sartre est la même, ce samedi. Mais plus de 60 ans après le fameux cliché qui montrait un Sartre solitaire, le pont des arts n’est jamais déserté. Artistes, familles et vendeurs ambulants s’y mélangent. Un passage obligé pour les touristes et des groupes de jeunes qui en font un point de rencontre pour une soirée arrosée.

Un enfant regarde des dessins d'artistes

Un enfant regarde des dessins d'artistes

Un vendeur ambulant de bracelets

Un vendeur ambulant de bracelets

Mais le pont des arts reste aussi le symbole du romantisme à la française. Enterrement de vie de jeunes filles ou même mariage : un lieu de célébration. On y croise des amoureux et des artistes en recherche d’inspiration…

Enterrement de vie de jeune fille

Enterrement de vie de jeune fille

Mariage

Mariage

S’il est difficile de s’y retrouver aussi seul que Sartre, face à la Seine, certains cherchent quand même la méditation…

Vieil homme pensif

Vieil homme pensif

Loraine Canayer et Kéthévane Gorjestani

Advertisements

1 commentaire

Classé dans Culture

Une réponse à “Le Pont des Arts façon Cartier-Bresson

  1. Pingback: Le pont des arts façon Cartier-Bresson « Citizen Keth

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s