Cartier-Bresson ne perd pas son latin

11

Mai 1968. Un cortège de CRS en rang serré, boucliers au poing, s’avance sur le Boulevard Saint-Michel. Un des nombreux clichés d’Henri Cartier-Bresson exposés à la Maison Européenne de la photographie, à Paris.

41 ans plus tard. Sur le Boulevard Saint Michel, les CRS sont toujours là, le Quartier latin est toujours un haut lieu de la contestation estudiantine.

En période de vacances scolaires, les CRS trouvent le temps de guider les touristes. Une occupation qui les change des affrontements avec les étudiants.

21

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s