Ca swingue au Conseil du 6e arrondissement

«Votre attitude commence sérieusement à m’énerver, et votre insolence aussi. Cessez de faire croire, M. Lévy, que vous êtes le seul à connaître cet arrondissement et à me faire passer pour un incompétent. Je sais ce que je dis». 19h45, à la Mairie du 6e arrondissement, lundi dernier. Le Maire, Jean-Pierre Lecoq, réagit aux propos de Romain Lévy sur le squat du 69 rue de Sèvres.

Le conseiller socialiste vient de mettre en cause la prise de conscience «tardive» du problème par la Mairie. Il est vrai que le bâtiment est inoccupé depuis de nombreuses années. «Mais je vous rappelle que la Mairie ne peut préempter que des biens libres ou insalubres», se défend Jean-Pierre Lecoq. «Vous ne le saviez pas au moment où vous avez engagé la procédure de préemption?» ironise Romain Lévy, avant d’attaquer violemment la politique du logement de son adversaire. «Monsieur Lévy vous avez dépassé les 5 minutes de temps de parole autorisées par le règlement» interrompt le maire. « Ah vraiment ? Monsieur le secrétaire général a-t-il chronométré ? Non ? Alors je continue», reprend l’élu socialiste.

Voilà un conseil de Mairie où l’on ne s’ennuie pas. D’un côté, un maire avec une solide majorité au Conseil. De l’autre, une opposition emmenée par Romain Lévy, qui, en Conseiller de Paris, proche de Bertrand Delanoë, se sent en position de force. Les deux hommes se rendent coup pour coup.

Dossier suivant, la situation économique critique du théâtre du Lucernaire (300.000 euros de déficit en 2008). Jean-Pierre Lecoq propose un plan d’aide en urgence. Problème, aucune copie du plan n’a été adressée aux conseillers avant la réunion. La faute à l’urgence de la situation, justement, plaide Jean-Pierre Lecoq. Romain Lévy y voit «un coup, d’ailleurs emblématique de la manière de faire de ce Conseil». Nouvel accrochage. A gauche on refuse de voter le texte. Mais l’aide au Lucernaire est votée par 9 voix contre 3.

Grâce à un ordre du jour bien pensé, le Conseil s’achève sur une note plus consensuelle: les bonnes performances énergétiques de la mairie du VIe. 113kw/heure de consommation par m2, c’est le bâtiment de mairie le plus économe de la ville de Paris. » C’est une bonne nouvelle, mais le mérite en revient aux architectes », reconnaît Jean-Pierre Lecocq. A moins que la chaleur des débats y soit pour quelque chose.

Thibault Henocque, Aurélie Erhel

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s