Parole de libraire

tschann

Ionesco s’y rendait souvent. Fondée à la fin des années 20 par un concierge du Ritz rêvant de devenir «gentillhomme», la librairie Tschann était l’un des hauts lieux de la vie artistique du Quartier Montparnasse.

Fervents défenseurs du livre, ses responsables se sont battus pour faire passer la loi Lang, qui protège l’édition depuis le début des années 80.

Fernando Barros, l’un des gérants de la librairie, reviendra sur son histoire particulière et parlera de son métier de libraire.

Demain à 19h30, au Café restaurant l’Occirient au 220, rue Saint-Jacques. Cette rencontre est organisée en partenariat avec l’association Textes et Voix.

S.P.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s